Ouvr’ la f’nêtre

Montier-Prévost

En C-G (petit passage F-C-Em-Am)

1- L’fils du mair’ de mon pays, Oui, oui, oui, oui,

N’est pas l’plus bêt’ du canton, Non, non, non, non,

Seul’ les mauvais’ langu’ dit-on,

Prétend’ qu’il a l’air d’un…

Ouvr’ la f’nêtr’ qu’on respir’ un peu,

Qu’il a l’air d’un orgueilleux.

2- Tout’ les fill’ en pinc’ pour lui, … … …

Mais il n’est pas polisson, … … …

Et sans êtr’ un cénobite,

Il n’a qu’un’ tout’ petit’…

Ouvr’ la f’nêtr’ qu’on respir’ un peu,

Un’ petit’ blond’ aux yeux bleus.

3- Quand il l’emmena chez lui,

Il n’eut plus d’hésitation,

L’ayant embrassé dans l’cou,

Il lui dit tirons un…

Ouvr’ la f’nêtr’ il fait vraiment chaud,

Tirons un peu les rideaux.

4- Aussitôt ell’ obéit,

Ell’ pensa ce n’s’ra plus long,

S’étant assis sur un’ chais’,

Il lui dit faut que j’te…

Ouvr’ la f’nêtr’ il fait vraiment lourd,

Faut que j’te prouv’ mon amour.

5- Ell’ cria, je m’évanouis,

Je n’me sens plus bien d’aplomb,

Redress’ toi, v’la qu’tu t’affaiss’,

Dit-il, écart’ donc les…

Ouvr’ la f’nêtr’ il fait vraiment chaud,

Les scrupul’ de ton cerveau.

6- Bientôt le cœur épanoui,

Ell’ cria je n’dis plus non,

Déjà mes paupièr’ se mouill’,

J’voudrais t’embrasser les…

Ouvr’ la f’nêtr’ on étouff ici,

Les 2 mains et te dir’ merci.